Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)


Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?






Si je meurs aujourd'hui je ne serais jamais allée en Alaska, si je meurs aujourd'hui je n'aurais jamais fini d'écrire, si je meurs aujourd'hui je ne serais jamais sortie du labyrinthe. Si je meurs aujourd'hui je ne serais jamais partie en pèlerinage sur la tombe de Bukowski, je n'aurais jamais eu de carie, je n'aurais jamais quitté l'Europe, je n'aurais jamais embrassé une fille, je n'aurais jamais vu de panda ou de koala en vrai, je ne serais jamais montée à cheval, je n'aurais jamais couru dans la mer en hurlant "I'm free", je n'aurais jamais eu mon nom nulle part, je n'aurais jamais pris l'avion de nuit, je n'aurais jamais bu de cognac, je n'aurais jamais rien fait pour permettre l'accès à tout ce qui sommeille dans mon disque dur, je n'aurais jamais mangé de caviar, je ne t'aurai jamais dit "maintenant je reste pour ne plus repartir", je n'aurais jamais dit sérieusement à quelqu'un "ta gueule je m'en branle", je n'aurais jamais lu de livre en anglais,  je n'aurais jamais vu la fin de Shinning, je n'aurai jamais su ce que c'est d'avoir un petit qui grandit là sous le cœur, je n'aurai jamais teint mes cheveux, je n'aurais jamais mis une claque à quelqu'un, je n'aurais jamais offert à personne un de mes petits bouts de papiers gratuits, je n'aurais jamais eu de vrai travail, je n'aurais jamais su dire à ma famille que c'est important la famille, je n'aurais jamais vu la Californie, ni l'Amérique Latine, je n'aurais jamais publié de trucs proprement insultants sur facebook, je ne me serais d'ailleurs jamais désinscrite de facebook, je n'aurais jamais parlé à mes amies de ce que j'ai fait sur "Marilou sous la neige", je n'aurais jamais refait de canular téléphonique comme quand j'avais treize ans, je n'aurai jamais écrit de testament, je ne serais jamais allée à une avant première, je n'aurais jamais su correctement mes conjugaisons latines, je n'aurais jamais fait de parapente, je n'aurai jamais offert à mon père un voyage au Chili, je n'aurai jamais vu le rayon vert, je n'aurai jamais fait un lâcher de lanternes chinoises à moi toute seule,  je n'aurai jamais vu sourire la Joconde, je n'aurai jamais eu de chez moi, je n'aurai jamais eu la possibilité de réaliser mes projets fous, je n'aurai jamais gouté la saveur de la mort, je n'aurai jamais pu dire "oui", je n'aurai jamais compris pourquoi "les jours tristes" est si joyeuse, je n'aurais jamais vu d'étoile filante, je n'aurai jamais su s'il dit nos forces seront le destin ou nous forcerons le destin, je ne t'aurais jamais dit que j'ai toujours eu une petite préférence pour la seconde alternative, je ne t'aurais jamais expliqué la différence entre "second" et "deuxième", en te disant que tu es le second, si je meurs aujourd'hui je n'aurais jamais su ce qu'il y avait après, si je meurs aujourd'hui je n'aurais jamais pu me réveiller à tes côtés un jour lointain.




Si je meurs aujourd'hui j'aurais vécu avec toi, si je meurs aujourd'hui je me serais déjà endormie en pensant que je ne pourrais jamais être aussi heureuse qu'à ce moment donné, si je meurs aujourd'hui j'aurai déjà compris qu'il existait une sortie au labyrinthe. Si je meurs aujourd'hui j'aurais déjà dit "je t'aime", "je te hais", "je te veux", "je m'en fous", j'aurais déjà appris par cœur des poèmes, j'aurais pris l'avion de jour, j'aurai parcouru la France en train, j'aurai appris l'espagnol, je me serai baignée dans une mer et un océan, j'aurais toujours compté sur mes doigts, j'aurais cru des milliers de fois pouvoir me réveiller en étant quelqu'un de neuf, j'aurais couru sous la pluie, j'aurai fait l'amour en souriant, j'aurai fait l'amour en pleurs, j'aurais lu beaucoup de livres, j'aurais construit un igloo, j'aurais été ivre, j'aurais aligné trois années et demi d'études supérieures, j'aurais survécu au silver star, j'aurais fait 2400 km en bus, j'aurais pleuré en cours d'histoire au premier rang, je me serais roulée en maillot de bain dans la neige, j'aurais rencontré des putains de gens, j'aurais mangé deux piments chinois, j'aurais volé plein de trucs, j'aurais eu tous les schtroumpfs, j'aurais été fière des putains de gens, j'aurais raté deux mois et demi de cours en prépa littéraire,  j'aurais dormi à même le sol dans un refuge de haute montagne, j'aurais menti, j'aurais dansé,  je me serais coupé les ongles pour une très mauvaise raison, j'aurais écouté des musiques tristes dans le fond du métro, je me serais endormie dans plusieurs lits différents, dans un couloir, dans le bus, dans le métro, dans le train, dans l'avion, en cours, à la bibliothèque, au macdo, j'aurais serré des gens dans mes bras, j'en aurais fait rire certains,  j'aurais connu la chaleur des bars, j'aurais écrit des lettres, j'aurais désiré ton corps, j'aurais pété les plombs, j'aurais réussi mon permis du premier coup, j'aurais trouvé belles les filles, je me serais allongée sur le macadam, j'aurais reçu des surprises incroyables, j'aurais fait des bulles par la fenêtre, j'aurais fait trois vœux, j'aurais pleuré de rire certains soirs autour de la table à la maison, je me serais coupée plein de fois les cheveux parfois toute seule, j'aurais eu les mains très sales, j'aurais eu l'envie d'étreindre les gens dans la rue pour exprimer ce truc merveilleux qui te prend aux tripes, j'aurais séché les larmes d'un petit garçon fou que je haïssais en me disant que je l'aimais quand même, j'aurais eu le courage d'avoir des projets d'avenir, j'aurais joué aux pays des nounours et à la réception asiatique avec mes sœurs, j'aurais appris à faire du vélo,  j'aurais eu mal physiquement au point de souhaiter croire en dieu, j'aurais dormi sur des matelas à même le sol, j'aurais entendu dire ma prof de seconde que j'étais à l'écriture ce que La Callas était à l'opéra, j'aurais vu des feux d'artifices, j'aurais pris le bateau, j'aurais tutoyé la mort, j'aurais partagé tes jours et tes nuits plus belles que les leurs, j'aurais pleuré devant "sept vies", si je meurs aujourd'hui j'aurais vu Biutiful, si je meurs aujourd'hui tu auras lu ce texte, si je meurs aujourd'hui j'aurais connu ce truc, là.


Oui, décidément si je meurs aujourd'hui j'aurais été heureuse de m'être trouvée à cinq minutes de chez toi.
Tu sais, mes textes sont bordéliques mais les choses sont simples.














Ecrit par AlaskaYoung, à 02:51 dans la rubrique "c'est un vrai mensonge".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom