Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)


Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?







Non vraiment, il faudrait pas qu'on retienne trop longtemps dans nos paumes les feuilles mortes, ou elles finiront par s'écraser et redevenir poussière, débris qui collent dans les mains poisseuses. J'ai pas envie de trouver le sommeil, ni même de le chercher. Peut-être que si je cessais définitivement de dormir je pourrais entreprendre de grandes choses, ne vivre qu'une seule et immense journée psychédélique, faire des voyages intérieurs jusqu'aux confins du bout du monde.
Je sais pas. Ce que j'écris n'existe pas vraiment, c'est juste un espèce de sas où l'on échange ses paniques contre une bouteille d'oxygène. C'est un deal plutôt avantageux, et c'est pour ça que je continue encore à écrire. Je profite, c'est tout, j'ai rien à offrir que des brassées de feuilles mortes, des feuilles blanches mortes avant d'avoir été écrites, brulées dans l'âtre de nos silences. Ceux qui étranglent les phrases dans la bouche,  les phrases convulsent amèrement pendant quelques secondes, leurs yeux qui s'écarquillent de ne plus trouver l'air, et déjà elles expirent. Les silences, ceux qui nous font parfois déserter nos propres vies.

Je ne sais pas ce que je raconte. C'est probablement qu'il n'y a rien à dire, ou bien que je m'abreuve la tête renversée sous le robinet des foutaises. C'est le samedi soir quand la tendresse s'en va toute seule.
Personne ne peut me retenir puisque je ne vais nulle part. Nous nous trainons juste vers le néant.  C'est peut-être ça que je préfère dans l'Histoire sans Fin. Quand, à la supposée fin justement, l'impératrice, Atrayou et Bastien, triomphent du néant. Ils reconstruisent un monde à partir d'un grain de sable, un monde hérissé de cristaux  d'amethyste et barbouillé des couleurs criardes des années 90, mais quelle importance.
Dans l'épisode deux, après avoir résolu le problème du néant, ils s'attaquent au vide. Ce qui n'est que la déclinaison d'une seule et même chose, mais peu importe.  
La plupart des héros triomphent du mal, mais l'impératrice et Atrayou sont beaucoup plus puissants car ils affrontent le néant.
On a bien cherché - dans le monde réel - à s'affranchir du mal, par les religions, le bouddhisme, le yoga, le relativisme, la morphine, les anesthésies générales, mais le néant est resté un problème entier.



Peut-être qu'on devrait tous investir dans une méduse.










Ecrit par AlaskaYoung, à 23:49 dans la rubrique "c'est un vrai mensonge".

Commentaires :

  Ruah
18-03-12
à 00:47

Si tu veux t'en sortir, lis la Bible.


  Anonyme
18-03-12
à 17:05


  AlaskaYoung
18-03-12
à 23:34

Re:



C'est ça, oui c'est ça, exactement ça, le temps qui n'existe pas, tout est là. Vous avez préféré l'anonymat, mais ça ne m'empêchera pas de vous remercier, parce que ce truc c'est probablement une des révélations que j'attendais.


"Pour finir, je peux m’apercevoir que cette terre est une fosse commune dans laquelle le roi Salomon, Ophélie et Himmler reposent côte à côte. Je peux en conclure que le bourreau et la malheureuse jouissent de la même mort que le sage, et que la mort peut nous faire l’effet d’une consolation pour une vie manquée. Mais quelle atroce consolation pour celui qui voudrait voir dans la vie une consolation pour la mort !"

"Les possibilités de ma vie ne sont limitées que si je compte le nombre de mots ou le nombre de livres auxquels j’aurai le temps de donner le jour avant de mourir. Mais qui me demande de compter ? Le temps n’est pas l’étalon qui convient à la vie."

"Il est également absurde de prétendre que l’homme soit fait pour autre chose que pour vivre."

"Je peux même m’affranchir du pouvoir de la mort. Il est vrai que je ne peux me libérer de l’idée que la mort marche sur mes talons et encore moins nier sa réalité. Mais je peux réduire à néant la menace qu’elle constitue en me dispensant d’accrocher ma vie à des points d’appui aussi précaires que le temps et la gloire."


"Le monde est donc plus fort que moi. A son pouvoir je n’ai rien à opposer que moi-même – mais, d’un autre côté, c’est considérable."

Il faut encore que je le relise au moins cinq fois parce qu'il y a beaucoup de choses, mais je sais d'ors et déjà que ce sera un texte très important, un de ceux que je voudrais apprendre par cœur pour l'avoir toujours avec moi.




  Ruah
19-03-12
à 01:13

Re: une dernière fois

Quand est-ce que tu vas attérir ? Tu ne t'imagines pas que le bourreau et la malheureuse ont le même avenir ? Tu as bu ou quoi ? Un enfant aurait assez de jugeotte pour réfléchir correctement sur cette justice !
Tout le monde meurt, tout le monde ressuscite, mais tous n'iront pas au même endroit pour passer l'éternité !
Les "justes" n'iront pas au Jugement. En revanche, ceux qui ne seront pas trouvés "justes" seront jugés. Le Juge se nomme Jésus-Christ.  C'est lui qui a le pouvoir de nous rendre "justes", nous "injustes" que nous sommes tous à la base. C'est lui qui déclare "juste" quiconque décide de croire en lui. Voila pourquoi je dis de lire la Bible afin d'être informé ! C'est dans la Bible qu'il y a le récit historique de la vie de Jésus sur terre lorsqu'il est venu : Il a pris sur lui notre condamnation, celle de tous, puisque tous sont injustes. Sur la croix il a effacé l'acte qui nous condamnait à la mort éternelle. Il s'est chargé de tous nos péchés et de toutes nos maladies. Il a été frappé pour nous, à notre place. Aujourd'hui, quiconque croit en Jésus-Christ est sauvé, délivré, et a la vie éternelle.
Jésus est mort, mais trois jours après : il est revenu à la vie. Il est donc vivant !

Il est le seul a avoir traversé la mort et à en être revenu : parce que Jésus est aussi le seul à être sans péché. Nous, nous sommes remplis de péchés. C'est le péché en nous qui fait obstacle à toute démarche en faveur du Christ ou de l'évangile. Mais lui déclare nous aimer et il nous invite à ne pas craindre et à venir à lui tels que nous sommes. Quiconque décide de croire en lui, de lui faire confiance, à le chercher, à lui parler, celui-là ne le regrettera jamais.

Pour connaître Jésus, la lecture de la Bible est nécessaire. Surtout les 4 évangiles qui relatent sa vie. Courage ! Choisis la vie, pas la mort !

  AlaskaYoung
19-03-12
à 10:51

Re: une dernière fois



Et bien il se trouve que pour mes études j'ai lu les évangiles et une partie de l'ancien testament.

Il se trouve aussi que je préfère incontestablement le texte de Stig Dagerman.


D'autres choses ?




  Anonyme
19-03-12
à 13:25

C juste un vrp qui fait son boulot.
Je savais bien que qwerty rimerait avec droopy.
Moi je fais du ciblage marketing.
Allez bye :)

  Anonyme
19-03-12
à 15:35

Re:

C comme connard




Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom